Antigone

Antigone

Titre: Antigone
Auteur: Jean Anouilh
Auteur d'origine: Sophocle
Maison d'édition: La table ronde
Collection: La petite vermillon
Nombre de pages: 128 pages
Année d'édition: 1946
Année d'édition de celle-ci: 2008
Prix: 5,60 €

Résumé: 

 Antigone est la fille d'Œdipe et de Jocaste, souverains de Thèbes. Après le suicide de Jocaste et l'exil d'Œdipe, les deux frères d'Antigone, Étéocle et Polynice se sont entretués pour le trône de Thèbes. Créon, frère de Jocaste et – à ce titre – nouveau roi, a décidé de n'offrir de sépulture qu'à Étéocle et non à Polynice, qualifié de voyou et de traître. Il avertit par un édit que quiconque osera enterrer le corps du renégat sera puni de mort. Personne n'ose braver l'interdit et le cadavre de Polynice est abandonné à la chaleur et aux charognards.

Seule Antigone refuse cette situation. Malgré l'interdiction de son oncle, elle se rend plusieurs fois auprès du corps de son frère et tente de le recouvrir avec de la terre. Ismène, sa sœur, informée de sa décision, refuse de la suivre, craignant sa propre mort.

Très vite, Antigone est prise sur le fait par les gardes du roi. Créon est obligé d'appliquer la sentence de mort à Antigon. (résumé pris sur Livraddict)

Mon avis:

Ce livre était un livre que je devais étudier pour mes cours de Français. J'ai étais agréablement surprise de faire la découverte d'un classique retouché pour paraître plus moderne.
Je suis heureuse car j'ai bien aimé l'histoire et j'ai réussi à la comprendre entièrement.

Antigone est une jeune fille de vingt ans vivant dans l'Antiquité. Ses deux frères Polynice et Etéocle se sont entres tués car ils ne souhaitaient pas se partager le pouvoir dont ils ont hérité. Créon, leur oncle, prenant alors la tête du royaume décide de n'offrir une sépulture qu'à Eteocle.
Furieuse de l'injustice qui touche Polynice, Antigone décide de suivre la voie que le destin lui réserve et même si cela doit lui coûter la vie, elle veut recouvrir le corps de son second frère.

Dans cette pièce de théâtre, Jean Anouilh nous annonce dès la première scène ce que la fin réserve aux différents personnages. J'ai beaucoup aimé le style moderne qu'il a donné à cette pièce.
Je me suis attachée à la petite Antigone que l'on nous présente, avec son caractère obstinée et son courage. Malgré tous les efforts de ses proches pour la convaincre de ne pas se suicider, elle reste fidèle à elle même et persiste à dire que le destin a décidé ainsi pour elle.
Je n'ai pas aimé le caractère de sa sœur, Ismène, avec ma meilleure amie nous avons remarqué que nous ne savons pas ce qui lui arrive à la fin. Cela est sous entendu dans ses paroles mais rien nous indique que les faits sont arrivés.
Le monologue que effectue Créon, son oncle sur la vie est le bonheur m'a beaucoup intéressée, de plus la réponse de Antigone est tellement adulte et sage ! J'aime beaucoup la façon dont réféchie l’héroïne, bien sur ce sont sur les croyances de l'époque mais elle reste fidèle à elle même et j'adore ça !
La fin de cette pièce tragique était attendue, le prologue personnage nous avez annoncé que ce livre se terminerai ainsi mais j'ai tout de même étais triste de quitter ses personnages et leurs histoires.

C'est un livre très court et qui nous fait passer un bon moment, un classique qui je pense peut être accessible dès le collège.

En bref, une belle pièce moderne de théâtre. Elle fait passer du bon temps et nous fait réfléchir sur ce qu'est réellement le bonheur. Je la conseille à ceux qui veulent lire des classiques mais qui ont peur de se lancer.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

PS: I like you

Ma première lecture en Vo

To All The Boys I've Loved Before T1